Vendredi 19 Novembre à Parnac, le théâtre de L'Echappée Belle nous a fait vivre durant 1h15 auprès de nos aïeules pendant la guerre de 14-18.
Beaucoup d'émotion dans la salle, à l'écoute de ces femmes qui nous parlent de souffrances, d'attentes, de révoltes mais aussi de courage et de solidarité pour affronter leur vie difficile,  faite de privations, de durs labeurs dans les champs et dans les usines, ceci afin de remplacer les hommes et de participer  à "l'effort de guerre".
Moment très fort aussi lorsqu'une d'entre elles énumère nos poilus de Parnac morts sur le champ de bataille.
Merci à cette belle compagnie, à leurs talentueuses comédiennes , sans oublier les techniciens.
Merci aussi aux adhérents de la Gabare qui sont venus nombreux participer à cette soirée mémorable.
Anne-Marie.

Le spectacle est le résultat d’un travail de recherche et de collectage d’archives sur le Lot et d’ailleurs. Le fil conducteur de la pièce s’appuie sur  l’un des ouvrages de  Marcelle Capy : « Une voix de femme dans la mêlée », publié en 1916 et préfacé par Romain Rolland. Ce pamphlet contre la guerre fut partiellement censuré dès sa sortie.

 

La Cie de l’Échappée Belle rend hommage à cette femme, morte à Pradines en 1962, oubliée de tous, et qui fut une écrivaine, journaliste, pacifiste et féministe. Elle fut directrice de la Ligue des Droits de l’Homme et fondatrice de l’hebdomadaire La Vague.

 Il est des Lou de toute sorte vise à donner vie à toutes les héroïnes entre ombre et lumière qui furent les artisans de la continuité de la vie à l’arrière pendant quatre longues années.

Qui mieux qu’elles pour dire leurs hommes au front ?

Qui mieux qu’elles pour dire la réalité accablante à laquelle elles durent faire face. Dire la guerre du point de vue des femmes, c’est dire l’histoire de l’arrière et notamment de toutes celles qui, loin des champs de bataille, avaient bien des champs à cultiver ! »

Partagez votre site

METEO

Cahors

LIENS